CONSEILS POUR LES RANDONNEES EN ALTITUDE

Prévention des randonnées en altitude 

Les explorations des volcans ou des montagnes sont des rêves à préparer scrupuleusement avec des formateurs, avec un équipement adapté et des guides très expérimentés

Il faut être parfaitement préparé, même pour une randonnée en altitude de 24heures

1. Visite médicale dans centre médical spécialisé : évaluer ses capacités d’endurance
2. Prévoir un guide expérimenté sur place.
3. Ne jamais partir seul, même si on est expérimenté et équipé.

• Kit d’urgence et de prévention, téléphone portable et numéros d’urgence
• Chaussures de trekking et matériel complet contre le froid et la déshydratation
• Crèmes solaires écran total, lunettes force 4, casquettes et chapeaux.
• Provisions de boissons, de fruits secs, vitamines…
• Le sac à dos doit être scrupuleusement préparé en fonction de l’expédition

Qu’est ce que le mal d’altitude ?

Le mal d’altitude est dû à la basse teneur en oxygène en altitude, il est variable selon chaque individu. Il peut apparaître après 6 heures au-dessus de 1700-2500 mètres, mais survient le plus souvent à partir de 3000-3500 mètres, sauf si on a respecté une ascension par palier d’arrêts très réguliers. Le temps de récupération est indispensable et variable pour chaque individu.

Quels sont les signes évocateurs du mal d’altitude, ou hypoxie (manque d’oxygène) ?

• Maux de têtes
• Insomnie
• Irritabilité
• Vertiges
• Asthénies
• Douleurs musculaires diffuses
• Pertes d’appétit
• Nausées et/ou vomissements
• Gonflement des extrémités du corps (visage, mains, pieds)

Que faire ?

Redescendre, et/ou attendre la disparition totale de tous ces signes, avec une récupération totale de sa forme physique, (sinon ces signes peuvent s’aggraver), puis continuer par paliers.

Ces paliers doivent être adaptés à chaque individu. Chaque organisme a plus ou moins besoin de temps pour récupérer et fabriquer de nouveaux globules rouges

Comment reconnaître les signes évocateurs d’alerte à l’œdème cérébral

1. Trouble de la conscience
2. Perte de la coordination des mouvements
3. Vertiges
4. Hallucinations
5. Maux de têtes intenses

Comment reconnaître les signes évocateurs d’alerte à l’œdème aigu pulmonaire ?

1. Essoufflement
2. Asthénie au repos
3. Sensation d’étouffement dans la poitrine

Ce sont des signes très graves à traiter sur place, en attendant les urgentistes spécialisés

1. Appeler les secours
2. Redescendre au plus vite
3. Donner les premiers soins d’urgence prescrits par votre médecin

Publié dans conseils voyages, Pendant le séjour
single.php CHILD

16 pharmacies sur 10 Aéroports Européens

Ne perdez plus de temps pour trouver vos produits de santé. Vous trouverez dans votre aéroport une de nos pharmacies pour préparer votre commande.

RESERVEZ vos produits
Contactez nous ICI

sidebar-left.php child